Araword: une application libre pour "pictographier" les phrases

Comment aider un enfant qui a des difficultés de compréhension orales?

Ou une mémoire auditive réduite?

Comment aider un enfant qui a des difficultés à fixer son attention?

Ou à acquérir les routines du quotidien?


Pour toutes ces problématiques, un outil simple peut vous apporter une aide. Certes, ce n'est pas une baguette magique , ça ne va pas tout révolutionner...

Mais quand on a des enfants différents, ou avec des besoins éducatifs spécifiques, chaque petite aide est précieuse. Et on sait que le chemin est long et que chaque pas compte.




Aujourd'hui, je vous présente le logiciel ARAWORD (tiré de la suite Arasuite) développé par une équipe espagnole et qui permet de réaliser assez rapidement des phrases pictographiques.


En quoi cela peut-il être utile ?


Pour les enfants qui présentent des retard de langage cet outil peut être intéressant.

Au niveau de la compréhension, l'illustration de chacun des mots permet de renforcer le lien entre le mot entendu et ce à quoi il correspond. Si un mot ne fait pas partie du vocabulaire de l'enfant, le recours à l'image en parallèle lui permet de lever cette incompréhension. Cela peut-être un moyen d'enrichir le vocabulaire des enfants.

Au niveau de la syntaxe, c'est à dire de la grammaire de notre langue, il est parfois difficile pour les enfants de bien assimiler tous les mots outils: les prépositions (à, de, par, sous, sur, avec....), les pronoms (il, elle, nous, qui, dont...) et autres conjonctions (comme, et, où, quand...). Là encore, par une représentation symbolique plus ou moins imagée, les enfants peuvent se familiariser avec ces mots abstraits.


Par ailleurs, pour les enfants qui ne sont pas encore lecteurs, les phrases pictographiques peuvent être une première entrée intéressante dans l'univers de l'écrit. Ces pictogrammes leur permettent de faire le lien entre un symbole écrit, imagé et un mot à l'oral. C'est le principe même de la lecture, qu'ils découvriront ensuite. Ceci peut aussi leur permettre de s'imprégner du sens de lecture: de gauche à droite et de haut en bas. Enfin, avec des petits livres "pictographiés", ils peuvent commencer à "lire" comme des grands, c'est à dire accéder à un message écrit/pictographié et le décoder en autonomie pour le "lire/dire" à haute voix.

On est là dans des entraînements, des acquisitions préalables à la lecture, qui peuvent ensuite faciliter son apprentissage. Il n'est en aucun cas question de suggérer que cela puisse suffire et être une façon d'apprendre à lire! Entendons-nous bien, l'étude du code, c'est à dire des correspondances entre les graphèmes (lettres ou groupes de lettres) et les sons reste indispensable! Mais ça peut être une entrée en matière intéressante et une façon de donner le goût de la lecture aux enfants.



Lorsque la mémoire auditive sature trop vite... Je pense aux enfants qui ont du mal à retenir trop d'informations d'un seul coup. Ceux à qui il est nécessaire de répéter les consignes ou une partie des informations de la consigne. Ceux pour qui il faut décomposer les phrases trop longues, par exemple. Quand la mémoire fait défaut, les difficultés scolaires sont fréquentes. Pour ces enfants-là, il est possible de proposer les consignes (et les poésies) sous forme de phrases pictographiques. Le support visuel leur permettra de revenir à la consigne s'ils en ont besoin. Lorsqu'on donne une consigne à l'oral, à peine a t'on fini de l'énoncer, que cette consigne n'existe déjà plus. C'est tout l'avantage des consignes visuelles, qui elles, restent présentes et peuvent être consultées plusieurs fois si c'est nécessaire. Et puis chez certains enfants la mémoire auditive est faible, alors que la mémoire visuelle est meilleure, ce serait dommage de s'en priver! Ceci peut être utile en classe comme à la maison.


C'est aussi dans cette utilisation-là que je vois un intérêt pour les enfants avec des difficultés d'attention. Des consignes pictographiques, imprimées et affichées à des endroits clé de la maison peuvent permettre d'installer des routines et de rendre nos enfants plus autonomes. Par exemple dans la salle de bain pour la mise en pyjama et le brossage de dents. Ou dans l'entrée, pour le rangement des chaussures, du manteau et des affaires d'école. Et lorsqu'ils sont plus grands, pour savoir comment faire leur sac d'école. L'idée est toujours la même: leur illustrer des consignes ou un mode d'emploi à suivre pour réaliser la tâche. On peut imaginer tout ça sous pochette plastique, pour permettre à l'enfant de cocher avec un feutre effaçable chaque étape faite. Tant qu'ils en auront besoin, ils pourront s'y référer, jusqu'à ce que la tâche soit intégrée sans ce support. Ceci ne remplace pas la vigilance et l'accompagnement des parents, toutefois, c'est un outil intéressant pour autonomiser pas à pas nos enfants.



Maintenant que vous avez une idée un peu plus claire de l'utilité de ce logiciel, je vous propose une vidéo qui récapitule et illustre brièvement ces éléments et qui vous accompagne pour la prise en main de cet outil !


Suivez le guide, tout est là: du téléchargement à l'utilisation, en passant par l'installation !




N'hésitez surtout pas à faire découvrir cet outil à vos collègues, vos amis, c'est un logiciel libre, donc gratuit.


73 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout